Ordination presbytérale de l’abbé Paul Marie TRAORE

Le samedi 7 juillet 2018, le diocèse de Sikasso a accueilli par les mains de son évêque, monseigneur Jean Baptiste TIAMA, un nouveau prêtre, abbé Paul Marie TRAORE. La cérémonie d’ordination s’est déroulée à la cathédrale Notre Dame de Lourdes de Sikasso en présence des autorités administratives, politiques, religieuses et des communautés chrétiennes, venues des autres diocèses du Mali et d’ailleurs (notamment le Burkina Faso).

La cérémonie a débuté à 15h par les rites d’introduction et de la Parole de Dieu.

A la question, qui est le prêtre et qu’est-ce que l’ordination ? L’évêque répondra dans son homélie : ….L’ordination est le rite du choix et de la consécration, où l’action de Dieu et de l’homme se rencontre pour faire homme de Dieu, appelé à une mission particulière au milieu de ses frères et sœurs ……

……le prêtre, selon les textes de la liturgie de ce jour n’est pas facile à définir. C’est d’abord un homme ; même si Melchisédech le grand prêtre de référence n’a pas d’origine, car l’origine de la prêtrise est en Dieu. Oui, les textes de la liturgie nous indiquent que la prêtrise a son origine en Dieu. C’est Dieu qui appelle comme il l’a fait pour Aaron ; c’est lui qui appelle comme il l’a fait pour les prophètes….. Ainsi, le prêtre est un homme pris parmi les hommes. Paul Marie Traoré est un homme pris parmi les hommes ; il est de Farako, sa communauté d’origine….. 

De la mission du prêtre,….hommes de la Parole, c’est de dire cette Parole aux hommes, de leur annoncer ce qui est la volonté de Dieu et de les convier à la suivre. Il a à le dire sans peur. Le Seigneur dira à Jérémie : ne tremble pas, car sinon, c’est moi qui te ferai trembler….et pourtant aujourd’hui, nous semblons avoir plus peur des hommes que de Dieu ; pourquoi ? parce que Dieu a un cœur de chair, malléable, attentif, accueillant, mais l’homme a un cœur de pierre, dur comme le roc, parfois sans pitié pour l’autre, sans humilité, sans pardon. Le prophète a ce devoir de dire aux hommes ce qu’ils sont, et ce qu’ils sont appelés à être, appelés à se convertir pour rebâtir un monde nouveau……

…Le prêtre est aussi un homme établi pour organiser, rétablir, diriger.  Cela fait partie de sa fonction royale….. Le prêtre est placé à la tête  des communautés pour les aider, avec le cœur de Dieu à progresser dans la construction du Royaume inauguré par le Christ…… Le prêtre est comme un vigneron à qui le Maître a confié sa plantation, pour qu’il la fasse porter beaucoup de fruits…… il n’est pas le propriétaire, il en est l’intendant, le gérant et doit sans cesse rendre compte….. Il doit organiser et guider le peuple avec le bâton de l’humilité, de l’amour et du sens de la responsabilité….. il n’est pas si facile de définir le prêtre. Mais ses différentes fonctions permettent de dire qu’il est au milieu de ses frères et sœurs un homme et non un ange…

Ses mots introduisirent au rite de l’ordination. De celui-ci, nous retiendrons trois grands points : la prostration et la prière des saints par lesquelles le candidat signifie son abandon total au seigneur ; l’imposition des mains par l’évêque et les prêtres dont le sens est la transmission du ministère apostolique et la grande prière consécratoire par laquelle l’évêque ordonne prêtre le candidat.

A la fin de ce rite, Paul Marie TRAORE sort 27e prêtre du diocèse de Sikasso (26 prêtres diocésains et 1 missionnaire d’Afrique).

Après, l’évêque fait une onction du Saint Chrême dans ses paumes et lui remet  le calice et la patène pour qu’il sanctifie à son tour le peuple chrétien et offre à Dieu le sacrifice eucharistique.

Lors de la cérémonie des prières ont été faites pour le retour de la Sœur Gloria et pour des élections paisibles au Mali.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id, ut ut Curabitur nunc commodo dolor mattis eleifend Donec mattis